ban

Les anciens du Pesant

Par Jean Pierre ROPET


                       


Retour aux news

EMILE MASSON

 
em                                 PROFESSIONNEL DE 1937 à 1951

Emile Masson fils est né à Hollogne-aux-Pierres
le 1er septembre 1915, son papa, Emile Masson est un champion cycliste vainqueur des  Tours de Belgique 1919 et 1923, de Bordeaux-Paris 1923, du GP Wolber 1923, 2 étapes du Tour de France qu’il termine 5ième en 1920.

Il débute le cyclisme en 1931 et passe professionnel en 1937 après son service militaire.
Ses débuts sont encourageants et il remporte dès 1938 la Flèche
Wallonne, une étape du Tour de France qu’il termine 34ème
 et se classe 4ème  de Paris-Roubaix et de Bordeaux-Paris.
 En 1939, il inscrit Paris-Roubaix à son palmarès, sélectionné pour le Tour, il doit y renoncer car il est mobilisé. Il sera prisonnier de guerre en Allemagne de 1940 à 1944 et
reprend la compétition en 1945.
Il remporte, en 1946, Bordeaux-Paris 23 ans après son père
 et le championnat de Belgique, titre qu’il conservera
en 1947.
Il met un terme à sa carrière en 1951.

Coureur très athlétique (1 mètre 81 et 80 kilos), il brilla
dans les classiques tout en ayant perdu 5 de ses plus belles années
de sportif.
Après sa carrière, il devient journaliste pour les journaux
« La Cité, La Meuse, Les Sports et La Wallonie ». S’il n’a couru qu’un seul Tour de France, il en suivit 24 comme journaliste.

En 1969, il prend la présidence du Pesant et la direction de course de Liège-Bastogne-Liège.
Il démissionne en 1986.

Sa devise : mon Cœur est Mauve, mon Sang est Mauve.

Il décède à Liège le 2 janvier 2011 et est inhumé au cimetière de Bierset.

HENRI HANLET


hh  PROFESSIONNEL DE 1908 à 1925

Henri Hanlet est né le 20 avril 1888, il avait 16 frères et sœurs, son papa était alcoolique, et très jeune, il travaille à la mine.

Son enfance et sa jeunesse ne furent pas de tout repos.


Il débute par de petites courses sur prairie pour se faire un peu d’argent et suis la filière cycliste de l’époque.
Il passe professionnel en 1908 et remporte 2 victoires, à Hodimont et Grand-Rechain.

Dès 1909, il intègre l’équipe Royale-Saroléa de Herstal et commence sa carrière internationale, 8ème de Paris-Roubaix et du Tour de Belgique.

1910 sera sa meilleure année, il est champion de Belgique et remporte 2 étapes du Tour National. Il participe à son premier Tour de France en 1912 et renonce au cours de la 12ème étape.
Il reprend la compétition en 1919 après le premier conflit mondial et plusieurs sauts de chaîne le privent de la victoire à Liège-Bastogne-Liège qu’il termine second.

En 1922, il est 6ème de la Doyenne et n’achève pas son 3ème Tour de France.

Sa dernière licence au Pesant date de 1925.

En 1912 il est champion du Pesant et en 1919, il fait partie de l’équipe du Pesant 3ème du championnat de Belgique interclubs.

Il décède le 4 septembre 1964 à Olne, le jour de son GP cycliste. Henri est enterré au cimetière d’Olne avec son épouse et deux sœurs qui ont payés le caveau en remerciement de sa bonté.

L’argent remporté lors de son titre Belge, il le donne à sa maman pour acheter un cheval, un boghei et deux vaches.
Jean Rossius

  jr  
Coureur professionnel de 1913 au 20 avril 1930.


Jean Rossius est né le 27 décembre 1890 et éffectue ses débuts en 1909.

Il remporte Liège-Bastogne et retour, réservé aux indés,  en 1912 et passe professionnel l’année suivante.
Jean entame alors une carrière internationale, 6ème de Paris-Bruxelles et Paris-Tours, il participe à son premier Tour de France.
En 1914, il termine second du Tour National et  revient sur la Grande Boucle. Il remporte 2 étapes, est leader 4 jours et termine 4ème.

Comme beaucoup de ses contemporains, il reprend la compétition en 1919.
Jean est champion de Belgique, 3ème de Paris-Tours, 7ème de Paris-Roubaix et gagne la 1ère étape du Tour de France qu’il abandonne rapidement. En 1920, il remporte 2 étapes, est leader 2 jours et termine 7ème du Tour.
Il termine 3ème de Liège-Bastogne 1921. Jean est second de Paris-Roubaix 1922 et 9ème de la Grande Boucle.
En 1923, il est 2ème  de Liège-Bastogne-Liège, 3ème du GP Wolber et 7ème du Tour des Flandres.
Il termine encore 5ème de Paris-Tours 1925.
Il est champion du Pesant en 1921, champion de Belgique interclubs 1912 et 1913 avec l’équipe du  Pesant.

Après sa carrière, il exploite un café à Jupille et est représentant pour un fabricant de cycles Liégeois.

Il décède l2 mai 1966 et est enterré au cimetière de Jupille.

Jean Moxhet

jm 
Coureur professionnel du 17 août 1955   au 5 mai 1960

Jean Moxhet est né le 20 septembre 1932 et débute en 1950, il remporte 12 victoires en catégorie des débutants, puis 17 en amateurs et 4 en indépendants.
Son service militaire retarde son passage chez les pros et il franchit le pas le 17 août 1955.

Malgré des débuts modestes, il intègre l’année suivante une des meilleures équipes, Elvé-Peugeot, et il remporte  le championnat du Pesant, le Provincial interclubs et termine 4ième  avec le Pesant du championnat de Belgique interclubs.

En 1957, Van Steebergen le remarque et il intègre l’équipe pour le Giro d’Italia, il est non partant de la 8ième étape.

Ses derniers bons résultats, il les obtient au printemps 1959, 3ième de Gène-Nice et 4ième du GP d’Antibes.
Il met un terme à sa carrière le 5 mai 1960 et rentre à Cockerill-Sambre.

Il décède le 22 novembre 2010.

A ses débuts cyclistes, son fils Jean-Luc s’inscrit au Pesant et en 1977 il participe au championnat du monde junior sur piste.

Actuellement, il est vélociste à Boncelles et accessoirement, pilote la moto du cameraman de la RTBF sur les classiques Wallonnes.
Tadeuz Wierucki

tw Coureur professionnel de 1959 à 1961

Il est né à La Brouck (Trooz) le 23 décembre 1934 de parents Polonais.

C’est un excellent amateur, 16 victoires en 1958 et 8ème du championnat du Monde à Reims.
Il passe professionnel en 1959 ce qui n’est pas courant pour un Polonais à cette époque.
Il effectue une saison encourageante malgré un abandon l’avant-veille de l’arrivée du Tour de France, il est aussi 13ème du championnat du Monde.
Blessé à un genou depuis la Flèche Hesbignonne 1960, il abandonne la Grande Boucle au cours de la 3ème étape.
Il remporte sa seule victoire pro en 1961, Bruxelles-Mons-Bruxelles, et met un terme à sa carrière sportive en fin de saison.

Il retourne travailler à l’usine, qu’il n’a cessé de fréquenter durant les hivers précédents.
I
l obtient la nationalité Belge le 1er janvier 1972.

Il est champion provincial des clubs 1959 et 1961 avec le Pesant.
Adolphe Charlier
                                             
                                            acCoureur professionnel de 1925 à 1937

Adolphe est né à Seraing le 11 février 1907.
Il effectue ses débuts sur route en 1922 et truste les victoires. Dès 1924, il s’oriente vers les pistes des vélodromes avec succès.
En 1925, avec son beau-frère Noël Duvivier, il remporte 25 courses « américaines » et passe professionnel en fin d’année.
Il disputera 44 « six jours » à travers le monde et remporte ceux de Bruxelles en 1931 et 1935,  et ceux d’Amsterdam en 1936.

Tout au long de sa carrière, il accumule 280 succès sur piste.
De 1930 à 1936, il forme avec Roger Deneef une des paires des plus populaires et des plus redoutables, la meilleure équipe Belge « d’américaine ».

Il termine sa carrière en 1937 et exploite un bistrot à Liège.
 Il décède à Liège le 12 juin 1967.


Adolphe Charlier est champion du Pesant en 1924 et 1926, ainsi que champion provincial interclub en 1932 avec l’équipe du Pesant.
Joseph Henikenne

     jh       
Coureur professionnel du  6 juillet 1966 à 1970


Joseph est né à Ougrée le 25 décembre 1942.

Il débute à la Pédale Montagnarde en 1958 et rejoint le Pesant à son passage en amateur en 1961.
Dès 1963, il cumule les épreuves sur route et sur piste. En 1965, il remporte 9 victoires et termine second du Tour de Liège.
Il passe pro l’année suivante et remporte le GP de Léglise en 1968, son seul succès sur route.
Il sera, sur piste, vice-champion de Belgique de poursuite en 1968 et de vitesse en 1970.
Il redescend amateur-corporatif en 1971 et écumera de nombreuses années les courses régionales de la Fédération chère à Guy Crasset.

Il a été marchand de cycles à Saint-Nicolas jusque sa pension.

Joseph remporte 4 fois le championnat Provincial interclubs avec l’équipe du Pesant.

Jacques Coomans


jc
   Coureur professionnel de mai 1912 à 1925


Jacques Kooymans, son vrai nom, est né à Fléron le 3 novembre 1888 et effectue sa première course à Aubel en 1907.
En 1910, il remporte le Tour National et le championnat de Belgique amateur. L’année suivante, Jacques est indépendant et gagne Bruxelles-Liège, il est aussi 8ème de Liège-Bastogne-Liège.
Il passe professionnel en 1912, termine second de Liège-Bastogne-Liège battu d’une longueur au sprint, il est aussi 17ème de son premier Tour de France.

En 1914, il termine 8ème du Tour de Belgique comme l’année précédente et 19ème de la Grande Boucle. Sur le premier Tour d’après-guerre en 1919, il effectue sa meilleure prestation, il est 6ème à Paris.
1920 sera sa dernière belle saison, 3ème  de la Doyenne et 4ème du Tour de Belgique. Il termine sa carrière en 1925 avec une participation éphémère, abandon dans la 3ème étape, à sa septième participation au Tour de  France.

Il assure sa reconversion comme marchand de cycles à Herstal.

Trois « Grand Prix Jacques Coomans » pour amateurs sont organisés à Oupeye de 1966 à 1968, Marc Sohet, Jean Lindekens et André Fabry garnissent le palmarès.

Jacques est champion de Belgique interclubs avec l’équipe du Pesant en 1913 et 1920.

Il décède à Liège le 1er septembre 1980 et est enterré au cimetière de Herstal.
Oscar Remy
                                                            
or 
Président du Pesant de1892 à 1912


Il est né en 1867 (Herstalien d’origine), directeur des usines de Cycles Deprez-Joassart (Légia), et un pionnier du cyclisme.

Il succéda à A. Sarton (démissionnaire en 1892) comme Président du Cyclist's Pesant Club Liégeois jusqu’en 1912.
Il fut président de l’Association Cycliste Liégeoise (fondée par les clubs Liégeois le 17 décembre 1892) et de la Ligue Vélocipédique Belge (fondée en 1882 sous la dénomination Fédération Vélocipédique Belge) du 15 novembre 1903
(a effectué l’intérim depuis la démission de Jules Chomé le 15 février 1903) jusqu'à sa mort, le 15 octobre 1922 (il décède inopinément 15 jours après avoir présidé les fêtes du 40ième anniversaire de la Ligue Vélocipédique Belge).
Il a remplacé, en 1897,  l’avocat B. Verbeke de Mouscron comme Consul Général au Tourisme à la L.V.B. 

Coureur cycliste honorable, on lui doit les campagnes pour l’amélioration des routes, la multiplication des pistes cyclables en Belgique, et le premier Congrès Touriste de la Ligue Vélocipédique le 17 janvier 1909.

Il est le père du journaliste Georges Remy, futur président du Pesant.

Une rue de Liège lui est dédiée, elle se situe entre la rue Walthère Jamar et la rue de Hesbaye, à la limite de Liège
et Ans.

 
Jean Brankart
                                              
               jb
Coureur professionnel de mai 1953 à fin juillet 1960


Il est né le 12 juillet 1930 et participe à sa première course le 16 avril 1948 en non-licenciés.
Il rejoint le Pesant début 1949, dès sa première licence à la LVB.
Excellent amateur, sept victoires en 1950, sa progression est ralentie par le service militaire qu’il termine en mars 1952.
Il passe dans la catégorie des indépendants à la mi-juillet pour participer au Tour National qu’il remporte brillamment. Il effectue sa première course professionnelle le 3 mai 1953 à l’occasion de Liège-Bastogne-Liège et il termine 18ème. Jean apprend vite le métier et participe dès 1954 au Tour de France, il est 9ème à Paris. L’année suivante, malgré deux beaux succès d’étapes, il échoue à la seconde place finale d’un Tour qu’il aurait pu remporter s’il avait été mieux soutenu par ses compatriotes.

Très bon dans l’effort solitaire, il réalise ses meilleurs résultats lors des courses par étapes : 2ème du Giro 1958 (vainqueur du GP de la montagne) et 7ème en 1956, aussi 10ème du Tour de France 1959, vainqueur du Midi-Libre 1959 et 5ème du Tour de Suisse 1955.
Son meilleur résultat lors d’une classique est une 3ème place lors de la Doyenne en 1955.
Sur piste il est champion de Belgique de poursuite professionnel en 1956, 1958 et 1959 ainsi que 3ème du championnat du Monde 1959.

Il met un terme à sa belle carrière après son abandon au Tour de France 1960.

Jean est champion du Pesant en 1952, 1954, 1957 et à de multiples reprises champion Provincial interclubs avec ses équipiers du Pesant.

Les frères Kerff

fkIls sont tous trois originaires des Fourons.

Marcel, coureur professionnel de 1896 à 1904.
Marcel né le 2 juin 1866 est l’ainé et le plus connu. Il passe professionnel alors qu’il a déjà 30 ans en 1896 et entame directement une carrière internationale avec en point d’orgue une sixième place lors du premier Tour de France en 1903. Il décède l 7 juillet 1914, pendu par les Allemands (un monument à Mouland lui est dédié ainsi qu’à ses compagnons d’infortune).

Charles, coureur professionnel de 1896 au 18 mai 1902.
Il est né le 12 avril 1874 et passe professionnel en 1896. Il remporte le championnat de Belgique des 100 km sur piste et prend part aux six jours de New-York en 1901. Il participe avec Marcel à la course Paris-Marseille en mai 1902 et y décède suite à une chute le 18 mai. Marcel, second apprend le décès de son frère à l’arrivée de la course.

Léopold, professionnel en 1899 et 1900.
Il est né le 22 avril 1881 et est professionnel à 18 ans. C’est le plus discret des trois frères et en manque de résultats, il n’insiste pas après 1900. Il décède le 7 décembre 1955.

Marcel est champion Provincial interclubs en 1901.

Pierre Califice

calCoureur professionnel de 1897 à 1901.

Pierre (Jean de son premier prénom) est né à Soumagne le 24 juillet 1873 et débute en 1893. Il passe en amateur, à la LVB nouvellement constituée, en 1896 et rejoint les professionnels en 1897.
Parallèlement à son activité cycliste, il dirige un atelier de montage de vélos et un magasin à Soumagne.
Il remporte les Grands-Prix de Spa et d’Anvers en 1898 et devient Champion de Belgique de « demi-fond » au vélodrome d’Ensival en 1899. Cette même année, il défait le recordman de l’heure derrière entraîneurs, l’Anglais Tom Linton, au vélodrome de la Boverie à Liège.

Les « Cycles Califice » équipent les pros Joseph Vandeberg et Hubert Dôme.

Pierre Califice remporte le championnat Provincial interclubs en 1900 et 1901 avec ses équipiers du Pesant.

Il décède le 2 juillet 1960.

Dieudonné Gauthy

dg
Coureur professionnel de 1913 à 1920.

Dieudonné est né à Pepinster le 19 mai 1893 et est considéré en 1912 comme l’un des meilleurs indépendants Belges, il vient de remporter Liège-Bastogne-Liège et Bruxelles-Liège.
Il passe professionnel l’année suivante dans l’équipe Alcyon, la meilleure de l’époque, et remporte le réputé Tour de Belgique.
En 1914, il termine 9ème de Paris-Roubaix et participe au Tour de France, il renonce au cours de la 3ème étape.
Il est ensuite mobilisé lors de la Grande Guerre et fait prisonnier par les Allemands.
La reprise de la compétition en 1919 après sa détention est difficile. Il épouse sa « marraine de guerre » et arrête le sport en 1921.
Il s’occupe d’un petit commerce de cycles puis devient secrétaire communal à Froidthier où il décède le 24 janvier 1957.
Dieudonné est champion de Belgique des clubs avec le Pesant en1913 et 1920. Il est aussi champion du Pesant sur route en 1913.

Pierre Machiels

pm
Coureur professionnel du 19 août 1955 au 5 juin 1960.

Pierrot est né à Saive le 25 mars 1931.
En amateur, il gagne 11 victoires en
1953 dont Liège-Marche-liège et passe indépendant l’année suivante.
Il remporte des belles courses et commence à côtoyer les
pros.
Pierrot débute professionnel le 19 août 1955 et  s’impose à Hoegaerden un mois plus tard. Très bon sprinter, il gagne quelques courses mais ne perce pas au niveau international.
Son meilleur résultat il l’obtient lors du Grand-Prix de Fourmies qu’il accroche à son palmarès en 1958.
En manque de résultats, il met un terme à la compétition début mai 1960.
Pierrot Machiels est plusieurs fois champion Provincial des clubs avec le Pesant.

Oscar Giltay

orCoureur professionnel d'août 1937 à 1948

Oscar est né à Seraing le 30 novembre 1917 et passe indépendant à 19 ans, il court à l’époque pour la Pédale Liégeoise. Alors qu’il est 4ème du classement du meilleur indépendant de Belgique en 1937, il décide de passer professionnel.
Ses débuts sont encourageants mais le second conflit mondial ralentit sa progression et il rejoint le Pesant. Il se distingue surtout en région liégeoise et ses plus beaux résultats sont 11ème de la Flèche Wallonne 1938, 18ème  en 1942 et 26ème de la Doyenne en 1943.
Il remporte 2 courses sur piste à Seraing en 1942 et à Rocourt en 1943 ainsi que le championnat provincial de cyclo-cross en 1946.

Après la Guerre, il entame sa reconversion comme marchand de cycles et met un terme à sa carrière sportive en 1948.

Il décède à Seraing, où il a toujours vécu, le 17 février 2002.
Oscar remporte à deux reprises le championnat provincial des clubs avec ses équipiers du Pesant.

Dieudonné Smets

Coureur professionnel de 1927 à 1937

 

Dieudonné est né à Heure-le-Romain le 17 août 1901.
En 1926, il s’affirme comme un des meilleurs coureurs Belges lors de sa dernière saison en indépendant. Il est sacré champion de Belgique à Spa et remporte Liège-Bastogne-Liège. Il passe professionnel l’année suivante mais ne progresse plus et remporte sa seule victoire lors du Grand-Prix Jean Rossius à Retinne en 1932. Cette même année, il délaisse les labourés (champion provincial et vice-champion de Belgique de cyclo-cross 1926, et vainqueur de plusieurs courses sur prairies) pour les vélodromes. Il dispute 10 épreuves de « 6 jours » jusque 1937 (second à Anvers en 1935) et remporte quelques courses  à « l’américaine ».

Il décède à Oupeye le29 novembre 1981.

Dieudonné est champion du Pesant 1925 et 1936, il remporte le championnat provincial des clubs en 1932.

Corine Hierckens

Corine est née le 30 mai 1982, débute la compétition au cours de la saison 1994 en aspirante et, en provenance du club de Saint-Trond, elle rejoint le Pesant en 2000. Son passage dans la catégorie élite en 2001 est encourageant et elle obtient  une belle vingtième place au championnat du Monde à Lisbonne. L’année suivante, Corine rejoint le team Batave Power Plate-Bik, remporte son premier bouquet en élite et est vice-championne de Belgique. 2005 est probablement sa meilleure année sportive, elle décroche  le titre Belge, le dernier d’un membre du Pesant. Elle s’impose aussi à Cras-Avernas et à Outrijve. Des problèmes de santé perturbent sa fin de saison et la suivante. Elle obtient son dernier succès en 2007 à Erondegem. De 2001 à 2010, toujours affiliée au Pesant, elle a fréquenté les meilleures équipes féminines.
Corine stoppe la compétition en 2010 et découvre les joies de la maternité peu après.


Joseph Claessen

Coureur professionnel du 18 avril 1944 au 17 avril 1950

Joseph est né le 6 juillet 1922, il débute la compétition en 1938 et cumule les victoires en débutant et junior. Il passe « Pro B » en 1943 et rejoint les professionnels en 1944 où il remporte son premier succès en août à Verviers. Joseph entame sa « carrière française » en 1945 et gagne les Grands-Prix d’Amiens et de Mollens. En 1947, après une saison difficil
e, il réalise quelques bons résultats, 7ième de la Doyenne,  4ième de Roubaix-Huy, 3ième de Paris-Clermont. Son manque de sprint ne lui permet pas d’étoffer son palmarès et il arrête la compétition au lendemain de Paris-Bruxelles 1950.
Sur piste, Joseph remporte quelques « américaines » aux vélodromes de Rocour et Seraing. Il eut comme partenaire, Rik Vansteenbergen, Lucien Acou, Georges Jobé et François Neuville.
Son vélo pendu au clou, il entame alors sa reconversion au Grand Bazar de Liège et la terminera dans l’horéca.
Il décède le 7 décembre 1997 à la clinique de Hermalle-sous-Argenteau.
Joseph avec le Pesant remporte le championnat interclubs partie francophone en 1943, il est vice-champion de Belgique interclubs en 1948 et 1949. Il remporte aussi plusieurs fois le titre provincial interclubs.